Vincent de Bentzmann

Vincent de Bentzmann : l’escalade, l’ascension vers les JO 2020

Ne pas lâcher prise pour grimper plus haut et plus vite. Voici le leitmotiv de l’épreuve d’escalade et les ingrédients pour franchir les trois étapes qui composent l’épreuve combinée en escalade. Vous ne connaissez peut-être pas cette nouvelle discipline olympique pourtant elle fera ses grands débuts à Tokyo en 2020. Retour sur le déroulement de cette épreuve avec Vincent de Bentzmann, passionné d’escalade.

Plusieurs épreuves à enchaîner

Afin de correspondre au programme des Jeux olympiques, l’épreuve d’escalade s’adapte. En effet, les trois disciplines du sport (difficulté, vitesse et bloc) fusionnent en un seul et même évènement. Le concept est de franchir un mur de 15 mètres de haut, le plus rapidement possible, c’est l’épreuve de vitesse. Ensuite, les épreuves de bloc et de difficulté viennent récompenser les grimpeurs les plus techniques.

Le but, pour les grimpeurs, est donc de terminer le mieux classé dans chaque épreuve, chaque place étant multipliée à l’issue des trois disciplines pour obtenir un score global. Le plus petit étant celui qui terminera premier. La polyvalence est donc de rigueur pour les, seulement, 20 femmes et 20 hommes mis en compétition.

Les espoirs français

Parmi ces 40 athlètes, quatre espoirs français actuellement aux Jeux olympiques de la Jeunesse pourraient se frayer un chemin vers Tokyo dans deux ans. Si l’aventure a pris fin pour trois d’entre eux, Sam Avezou est parvenu à décrocher le titre de champion du monde de bloc en 2018. Le français est champion du monde jeunes de difficulté en 2015 et 2016 et champion du monde jeunes du combiné en 2016 et 2017. A l’issue de l’épreuve combinée, le jeune sportif français termine troisième et décroche la médaille de bronze. Les espoirs de la France aux Jeux olympiques sont donc garantis.

Une compétition plus spectaculaire

Pour Shauna Coxsey, double championne du monde, la fusion des trois disciplines de l’escalade « incarne parfaitement l’idée de notre sport ». C’est aussi ce que pense Vincent de Bentzmann. Pour être un grimpeur confirmé, il est indispensable de développer un esprit de compétition hors norme pour être capable de s’adapter aux trois disciplines. Avec ce nouveau concept, on peut aisément dire que jamais les grimpeurs n’ont été autant testés sur leur capacité d’adaptation.

Surtout qu’il faut préciser que la grande partie des athlètes de haut niveau se spécialise dans une seule discipline. Les premières heures de l’escalade aux JO devraient donc offrir un spectacle fascinant, passionnant et surtout imprévisible… A ne pas manquer !